France / «C’était la seule carte que je n’avais pas apprise» / le sentiment mitigé des candidats au bac d’histoire géo

REPORTAGE – Déceptions, réussites, impasses, croquis raté… Après l’épreuve, les élèves de Terminale nous livrent leurs impressions sur le baccalauréat d’histoire-géographie.

Des lycéens ravis, d’autres un peu moins satisfaits et pressés de passer à autre chose. À la sortie de l’épreuve d’histoire-géographie, ce mardi 18 juin, les candidats livrent leurs premières impressions, avant de retourner réviser les épreuves du lendemain. Devant le lycée Voltaire à Paris, la rue était encore presque déserte à 10h15. À l’intérieur, les candidats étaient encore en pleine épreuve, penchés sur leur copie. Mais quelques élèves, en avance, quittent déjà les salles, après un peu plus de 2h d’épreuve, sur les quatre imparties.

» Bac 2019: découvrez le sujet et le corrigé d’histoire géographie en ES et L

«J’essayais d’apprendre mais rien ne rentrait»

Rémi et Séréna sont sortis les premiers de leur classe en L. «On a eu la chance de tomber sur des sujets qu’on connaissait bien». Séréna a choisi la composition intitulée «le proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflit depuis la fin de la seconde Guerre mondiale». Elle en a profité pour «parler de Trump», tandis que Rémi a pris le sujet sur «les médias et l’opinion publique dans les grandes crises politiques en France».

En terminale ES, Ana a choisi le même sujet, «le seul qu’elle avait bien révisé». Pour le traiter, elle a fait une première partie sur l’affaire Dreyfus jusqu’à la seconde guerre mondiale, une deuxième de la seconde guerre mondiale aux années 70, et la troisième des années 70 à maintenant, dans laquelle elle a décrit la libéralisation des médias ainsi que le danger des fake news avec l’influence des réseaux sociaux.

De son côté, Léa en ES, raconte l’avoir échappé belle après quelques difficultés pour apprendre son cours. Elle a passé toute la nuit à réviser. «J’essayais d’apprendre mais rien ne rentrait», souligne-t-elle. Elle a finalement réussi à écrire 8 pages.

SOURCE: (etudiant.lefigaro.fr)

Partager sur

leave a reply

Show Buttons
Hide Buttons