Départ précipité en vacances de Noël/ Perturbations: Des élèves arrêtés et déférés, ce qui a été décidé

Des élèves, comme à leur habitude, refusent la date de départ en vacances de Noël et du nouvel an, prévue pour le vendredi 20 décembre 2019 après les cours du soir.

Ici et là, soit à trois semaines de ladite date, ça bouillonne dans les établissements. Mais cette semaine, plusieurs élèves perturbateurs, lançant des pierres sur des établissements pour déloger leurs camarades, à Abobo et Koumassi, interpellés, ont été déférés.

 »La Police patrouillera et fera des gardes devant les écoles les plus difficiles. Mais est-il normal que la Police soit l’organe qui oblige nos enfants à suivre les cours ?Est-ce la Police qui forcera dans les têtes des enfants les cours de maths, de physique, de littérature ou d’art ? », informe Vincent Bi Toh, préfet d’Abidjan, sur sa page facebook, avant de s’adresser aux parents : » Parents, prenez vos responsabilités. Contrôlez et parlez à vos enfants. Toute la communauté éducative commence à être exténuée par la turbulence de beaucoup d’enfants vis-à-vis de qui les parents ont totalement démissionné. J’ai personnellement appelé au téléphone certains parents, dans le cadre de ma supervision des écoles. Ils ne savaient même pas que leurs enfants étaient les plus grands perturbateurs d’Abidjan. Et ils sont les premiers à venir se jeter en pleurs à nos bureaux quand s’applique aux apprentis perturbateurs, la rigueur de la Loi. Je le répète : l’Education, c’est la famille d’abord et l’Ecole ensuite. Soyez curieux, si vos enfants rentrent plutôt que prévu de l’école, emportent dans leurs sacs des habits de rechange ou des armes blanches. Si possible, accompagnez les à l’école et parlez à leurs enseignants et à leurs éducateurs souvent. Que chacun joue son rôle dans le système éducatif. L’avenir de notre pays en dépend ».

Rappelons que les vacances de Noël et du nouvel an partent du vendredi 20 décembre 2019, après les cours du soir, au dimanche 5 janvier 2020. Le premier trimestre court du lundi 9 septembre 2019 au vendredi 13 décembre 2019, soit 16 semaines avec 640 heures de cours. Comme on le voit, si les dispositions corsées ne sont par prises dans les établissements, les 640 heures d’enseignement ne seront pas atteintes pour ce premier trimestre. Mais dans des établissements, des élèves se sont organisés pour faire échec à toute perturbation. Ce fut le cas mardi, dans des écoles à Marcory et Koumassi.

source : linfodrome.com

Partager sur

leave a reply

Show Buttons
Hide Buttons