Education nationale / Des infrastructures inaugurées à Pissankaha et à Koutiénédougou

Le président du Conseil régional du Tchologo, Téné Birahima Ouattara, a inauguré vendredi à Koutiénédougou (17 km de Ferkessédougou) et à  Pissankaha (19 km), des infrastructures de base dont un centre de santé et une école primaire.

M. Ouattara a procédé officiellement à la remise des clés d’un centre de santé et de deux logements du personnel médical (sage-femme et infirmier) réalisés par le Conseil régional, pour améliorer les conditions de vie des populations de Koutiénédougou.

En marge de cette cérémonie d’inauguration, il a également ouvert officiellement le château d’eau à motricité solaire, un don de la ministre de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la pauvreté, Mme Mariatou Koné.

A Pissankaha, dans les parcelles de la SUCAF-CI, le second bâtiment de trois classes et bureau du directeur de l’école primaire publique a été inauguré par le président du Conseil régional du Tchologo. Il a par ailleurs procédé à la remise des clés de six logements de maître, à l’actif de sa structure.

Birahima Ouattara a aussi procédé à la mise du village sous tension électrique. “Nous sommes d’autant plus heureux de pouvoir, à notre humble niveau, traduire dans les actes, les questions chères au Gouvernement à savoir l’éducation pour tous et la santé pour tous”, a signifié le président du Conseil régional du Tchologo. Le coût des réalisations dans les deux localités est estimé à 355 millions FCFA.

Saluant les réalisations du Conseil régional, le préfet de la région du Tchologo et du département de Ferkessédougou, Kouamé Koffi, a invité ses administrés à prendre soin des infrastructures qui viennent d’être fraîchement mises à leur disposition.

Les populations de Koutiénédougou et de Pissankaha, ont à travers, leur porte-parole et leurs différentes mutuelles de développement ( MUDEK et MUDEP), salué la remise de ces infrastructures socio-communautaires de base.

Le 23 décembre 2018, lors de la sortie officielle des filles initiées du Tchologo à Koutiénédougou, les ministres Mariatou Koné et Ouattara Téné Birahima avaient fait la promesse de répondre aux doléances des populations sur les  questions d’eau potable et d’infrastructures de santé.

la rédaction / AIP

Partager sur

leave a reply

PLANETE SCHOOL MAGAZINE

Voir + Articles

Show Buttons
Hide Buttons