Santé / Toikeusse Mabri appelle à la solidarité autour de l’école africaine des vétérinaires de Dakar

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Dr Abdallah Toikeusse Mabri, a appelé, jeudi, à Abidjan,  les  Etats membres de  l’Ecole inter-Etats des sciences et médecines  (EISMV) à être solidaires et à apporter  leur appui  au fonctionnement de l’école.

A l’ouverture de la 48ème session  du Conseil d’administration de l’EISMV de Dakar sur le thème, “Des politiques et stratégies pour un financement durable de cette institution panafricaine”, Abdallah Toikeusse a demandé aux experts et aux ministres des différents Etats de l’EISMV d’assurer la pérennité et la durabilité de l’institution par des « choix judicieux » lors de cette session.

Pour lui, « la sécurité sanitaire des pays et du monde est menacée avec la progression de la résistance aux antimicrobiens et l’émergence des maladies infectieuses animales et humaines telles que la grippe aviaire, les fièvres hémorragiques virales comme l’Ebola qui ont des conséquences dramatiques sur les vies humaines, animales et sur l’économie ».

Le président du conseil d’administration de l’EISMV de Dakar, Dr Sidi Ould Salem, a pour sa part souligné que cette session a pour  but de prendre des décisions importantes pour l’avenir de l’institution et de permettre à l’école de jouer son rôle de développement socio-économique pour les pays africains.

Il s’agira aussi, selon lui, de consolider  les acquis de l’école et de soutenir les initiatives de modernisation en cours.

Créée en 1968, L’EISMV de Dakar est un établissement public commun à 15 états membres francophones d’Afrique de l’Ouest,  du Centre d’Etat et de l’Est. Elle a formé plus de 1500 médecins vétérinaires et professionnels et compétents dans les secteurs  publics et privés.

Le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Cameroun, le Burundi, le Congo, le Gabon, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal, le Tchad, le Centrafrique, le Rwanda, le Togo et le Mali constituent les Etats membres.

Le ministre ivoirien des Ressources animales et halieutiques, Dosso Moussa, qui avait ouvert les travaux, lundi, était présent à cette cérémonie présidée par le représentant du Premier Ministre, Dr Mabri Toikeusse.

la rédaction / AIP

Partager sur

leave a reply

Show Buttons
Hide Buttons