Santé / Une campagne de lutte contre la bilharziose débute mardi dans le district sanitaire de Niakara

Les responsables des treize aires de santé du département de Niakara (Centre-nord, région du Hambol) ont été formés, mardi,  à la mise en œuvre, du 12 au 14 novembre, d’une campagne de lutte contre la bilharziose, axée sur l’administration du Praziquantel aux enfants âgés  de 05 à 14 ans dans la circonscription,  a constaté l’AIP sur place.

Selon le directeur du district sanitaire de Niakara, Dr Pacôme Toukoua  Maraba, le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique (MSHP), à travers le Programme national de lutte contre les maladies tropicales négligées à chimiothérapie préventive (PNLMTN-CP), a initié une campagne de traitement contre la bilharziose ou schistosomiase, une solution contre cette maladie parasitaire provoquée par des vers appelés les bilharzies ou schistosomes.

“Au cours de cette campagne,  la bilharziose va se traiter avec le Praziquantel 600 mg, administré en fonction de la taille à l’aide d’une toise, et la posologie varie d’un à cinq comprimés en prise unique”, a-t-il fait savoir.

Les stratégies, pour  la promptitude dans la collecte et la transmission des données et surtout pour l’implication de la communauté éducative en vue  de la réussite de cette activité de soins, ont été les points forts de cette formation au profit des responsables des aires sanitaires de Niakara, par ailleurs superviseurs de cette campagne.

la rédaction / AIP

Partager sur

leave a reply

Show Buttons
Hide Buttons